Structurez votre article : pensez et écrivez !

Ça y est : vous avez une bonne idée pour votre article, votre angle d’attaque est choisi et vous allez commencer à écrire ! Néanmoins, une once d’anxiété vient se loger dans votre estomac… Vous n’êtes pas à l’aise avec les mots, les synonymes ne sont pas percutants pour vous et vos idées ne viennent pas vraiment « dans le bon ordre »!

Alors … avant de commencer la rédaction de votre article :

  • Prenez une grande respiration
  • Soyez positif
  • Pensez à ce que vous voulez dire … et ne lâchez plus votre idée !

Écrivez sans penser à l’orthographe, la grammaire, la syntaxe… Rédigez sans vous soucier de la ponctuation ou de la cohérence de vos propos…. Écrivez en vous lâchant … Pensez et écrivez ! Ensuite, laissez reposer vos idées une nuit. Vous avez fait 1/3 du travail ! Épatant, non ?

Après votre bonne nuit de sommeil, vous pouvez mettre de l’ordre dans vos idées, comme suit :

  • Vous avez déjà couché quelques pensées sur le papier et vous devriez pouvoir traiter d’un sujet principal; est-ce bien le cas ? Relisez vos notes. Si vous avez plusieurs thèmes, essayez de les distinguer et de n’en garder qu’un pour votre article.
  • Vous tenez votre sujet, bien ; maintenant, vous pouvez lister vos arguments. À chaque assertion peut correspondre un paragraphe. Vous serez plus incisif en développant une idée par alinéa. Il s’agit de donner envie au lecteur de lire votre article.
  • Pour compléter votre argumentation et mettre en lumière votre avis, vos conseils ou votre point de vue, vous pouvez utiliser des images, des photos, des illustrations ou encore des infographies.
  • Le petit bonus : avez-vous envie de stimuler votre lecteur ? Donnez-lui des outils pour le faire : des coordonnées, des liens sur Internet, une action à entreprendre, etc.

Voilà, vous avez commencé à structurer votre article et vos propos. N’ayez pas peur que votre feuille de travail devienne un brouillon. Il me faut entre 3 et 8 pages de notes pour écrire un article. Écrivez, coupez (mais copiez au bas de votre article), rajoutez, recommencez. Vous êtes en train de réaliser le 2/3 de votre travail. Vous suez un peu, mais tenez bon !

Vos efforts pour mettre de l’ordre dans vos idées commencent à vous fatiguer et vous avez le sentiment 1/ d’y voir moins clair, 2/ de défaire ce que vous avez construit, 3/ de patauger ! À ce stade, vous pouvez entamer une phase de déconstruction où vous vous dites que tout ce que vous avez écrit est nul ; vous allez remettre en cause votre sujet et votre angle d’attaque. Vous vous direz peut-être qu’il vous manque des informations percutantes ou que vous auriez dû traiter le sujet d’une tout autre manière… Alors, il est temps de faire une pause … longue ou courte à vous de voir. Au choix 1/ allez prendre un café , 2/ faites une promenade avec votre grand-mère, 3/ changez de dossiers, 4/ passez une nuit dessus… L’essentiel est de mettre votre cerveau au repos.

À ce stade et malgré ce que vous pouvez penser, votre article est presque à bout touchant. Après votre coupure, vos idées vont se remettre toutes seules dans l’ordre. Lorsque vous reprendrez ce que vous considérez peut-être comme un « brouillon », vous saurez exactement ce que vous voulez dire, vous aurez sélectionné les arguments qui vous seront utiles et votre ébauche deviendra un article abouti.

Il est clair que rédiger demande des efforts, même pour les professionnels. Il faut du temps pour la recherche d’informations, pour la synthèse, pour trouver le bon angle d’attaque. Et même si vous faites des allers-retours, que vous ne trouvez pas tout de suite le bon argument, dites-vous que c’est normal.

Vous pouvez maintenant entamer le dernier sprint : relisez votre article, trouvez-lui un titre, mettez-y des sous-titres ; relisez-le à haute voix ! Votre lecture est fluide et vous n’avez buté sur aucun mot ou aucune tournure de phrases tarabiscotées ? Parfait ! Votre article est prêt… Si tel n’est pas le cas, repassez-le en revue, changez certains paragraphes, ajoutez ou coupez certaines informations et le tour sera certainement joué !

Félicitations ! Vous devriez maintenant être en possession d’un article intéressant et captivant.

Afin de garder ces étapes à portée de main, je vous propose un mémento que vous pourrez télécharger ICI.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s