Pouvoir et émotions font-ils bon ménage ? Les élections américaines comme exemple

election_us_1

Les élections américaines approchent à grands pas ! Beaucoup de choses ont déjà été dites et commentées pour la campagne et beaucoup d’autres viendront encore. Chaque spécialiste ou correspondant se fera un plaisir de nous livrer son analyse de la situation et des enjeux.

En règle générale, je reste à distance du tapage médiatique, car comme le disait déjà très bien, Émile Zola en … 1888 (!):

« Mon inquiétude unique devant le journalisme actuel, c’est l’état de surexcitation nerveuse dans lequel il tient la Nation. Aujourd’hui, remarquez quelle importance démesurée prend le moindre fait. Quand une affaire est finie, une autre commence. Les journaux ne cessent de vivre dans cette existence casse-cou. Si les sujets d’émotion manquent, ils en inventent… ».

Le commentaire d’Émile Zola est non seulement entièrement d’actualité, mais peut très bien s’appliquer à la couverture médiatique des élections américaines. Alors oui, les enjeux sont énormes ! Élire une seule personne à la tête de l’une des plus grandes puissances du monde, ce n’est pas rien ! Mais je ne veux pas revenir ici sur le traitement des informations et les débats entre les candidats et les campagnes qui ont frisé le vide « intergalactique » en termes de « sens », mais qui ont mis en avant, grossièretés, mauvais goût, vulgarité et bassesses !

Je souhaite rendre hommage à un homme : le président sortant : Barack Obama ! Huit années de grâce, d’efforts, de volonté de « faire juste » pour les gens et pour une nation, l’envie réelle « de servir » un pays et non des aspirations personnelles, un désir d’apaiser les tensions, une reconnaissance de ses difficultés à gouverner, des larmes lors d’hommages à des enfants victimes, des coups de gueule face au lobby des armes ; la liste est longue pour définir une telle personnalité, mais l’important est de voir qu’un homme politique peut aussi être « humain », montrer des émotions, faire réfléchir, avouer ses faiblesses. Un tel comportement est à souligner, car il est extrêmement rare de nos jours. Et ce à tous les niveaux, qu’une personne soit connue ou pas, qu’elle ait du pouvoir ou non.

Cette mise en perspective est particulièrement frappante, voire même cruelle, lorsque l’on s’intéresse aux parcours des deux prochains potentiels candidats. Leurs destinées sont bien différentes, leurs enfances, leurs vies d’adultes sont parfois radicalement opposées, mais ce qui les réunit est un besoin de vengeance. Un besoin fort qui s’est construit tout au long des épreuves que chacun d’eux a subies. Cette convoitise du pouvoir signifie, de manière commune, un impératif de reconnaissance et une victoire ! Mais une victoire sur quoi ou sur qui ?

Il est frappant de constater que dans le cas du président actuel, on a le sentiment qu’il a su tirer profit de ses expériences personnelles et professionnelles pour devenir quelqu’un de meilleur. En optimiste confirmé, il a toujours voulu et souhaité aller de l’avant. Il a gardé espoir de voir les choses s’améliorer. Il a su traverser les tempêtes en sachant que derrière les nuages, le soleil était toujours là.

Dans le cas de nos deux candidats, leurs batailles de vie semblent les mener vers le combat, la hargne, l’agressivité, l’aigreur, la colère et l’amertume. Est-ce avec ce genre de valeurs qu’un pays sera « bien » dirigé ? L’avenir le dira.

Une seule chose est certaine : on a tous des parcours différents ; on a tous eu des blessures ; on a tous eu des expériences douloureuses. Mais, on a également tous le choix d’en tirer des leçons ou pas. On a tous le choix de voir le verre à moitié vide ou à moitié plein.

Une ère se tourne (avec nostalgie en ce qui me concerne) et une autre, qui s’annonce peut-être plus guerrière, va s’ouvrir. L’histoire (avec un grand « H ») dira ce qui aura été retenu de ce président, mais pour ma part, Barack Obama a ouvert un champ des possibles : celui d’être un homme très puissant, mais un homme respectueux de ses pairs et aimant ses proches ! Merci pour cette belle leçon d’amour et d’humilité !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s