Un congé pour les enfants dû à l’élection d’un conseiller fédéral… un vrai bonheur pour nos bambins… ou pas?

Enfants_Parmelin_3

Alors, voilà, c’est fait. La Suisse a un nouveau conseiller fédéral. Et comme le dit le Temps: « Guy Parmelin a désormais un impératif: celui de décevoir en bien »! Et c’est plutôt bien parti! En effet, grâce (ou dû) à son élection, les enfants du canton de Vaud auront congé jeudi après-midi! Comment ont été averti les principaux intéressés (corps enseignant et parents)? Par la presse dans un premier temps! Le meilleur moyen d’atteindre son public cible, c’est bien connu! Le but? Il reste flou, mais ce jeudi sera l’occasion de la réception officielle du conseiller fédéral. Bien. Je pense que ma fille de 5 ans et mon fils de 8 ans lui en seront très reconnaissants!

Quoique … En apprenant la nouvelle à ma fille, elle a fait une drôle de tête! Et pour cause. Ce « fameux » jeudi était prévu la chantée des aînés de notre village. Spectacle qui a demandé plusieurs semaines de préparation aux enfants. Dès lors, avec l’accord du directeur de l’école, la maîtresse a dû demander l’autorisation aux parents de faire venir les enfants pour le spectacle. Voilà. Les choses rentrent dans l’ordre.

Alors, la situation: un conseiller fédéral d’un canton élu et les enfants bénéficient d’un congé exceptionnel! Je ne comprends pas le concept. D’une part, cette information (mal communiquée) remet en cause un planning de décembre déjà ultra-chargé (les parents me comprendront); et d’autre part, se pose un problème de société fondamental: la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle. Et oui, certaines femmes travaillent (en déplaise à un parti et à une conception ultra-libérale de la société suisse). De facto, ces parents actifs (souvent, car un salaire ne suffit pas à faire tourner le ménage) ont le choix entre prendre congé et faire bénéficier son enfant de cet après-midi de liberté ou d’envoyer quand même son enfant à l’école, car « un accueil sera maintenu dans l’ensemble des établissements pour les enfants dont les parents n’ont pas de solution de garde. » Du coup, que feront les enfants qui iront quand même à l’école?

Pour résumé: une communication qui laisse à désirer, une décision qui sème la pagaille, des enfants qui ne sont pas tous contents d’avoir congé… Qui peut donner un sens à cette action et me dire où se situent les bénéfices?

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s